décalé
CONCENTRATION

Pendant l'enregistrement de Polyphème, avril 2003

La difficulté d'un enregistrement d'opéra, c'est qu'il faut exprimer une palette énorme de sentiments et d'actions plus ou moins violentes sans le moindre mouvement puisque ceux-ci ne sont pas "visibles" sur un CD. En l'ocurence, la difficulté était double parce qu'il n'y avait pas eu de représentation scénique avant l'enregistrement. Il faut avoir constamment en tête l'idée d'une mise en scène plausible, avec assez de distanciation pour que cela puisse s'exprimer uniquement par la voix.

Est-ce qu'on peut lire cela dans ce regard sombre, ou bien est-ce la perplexité en face du sens de ce que vient de dire en anglais le chef d'orchestre?